Vous êtes ici : LAREQUOIFRLe LAREQUOIActualités du Larequoi

Les réseaux sociaux, faux remède à la fracture sociale

Entretien dans le Figarovox avec le Professeur Christophe Assens, directeur adjoint du Larequoi, ayant pour titre "Les réseaux sociaux, faux remède à la fracture sociale", publié sur le Figaro.fr.

le 4 février 2019

article publié le 4 février 2019
FIGAROVOX : Selon vous, l'histoire des réseaux sociaux remonte à bien plus loin que la création de Facebook. Pouvez-vous nous en dire plus?

Christophe ASSENS : L'humanité n'a pas attendu l'arrivée d'Internet pour former des communautés, groupes, clans, tribus… et réseaux sociaux. Suivant l'adage «qui se ressemble s'assemble», il y a toujours eu un besoin de construire des relations de proximité, sans attendre l'arrivée des outils numériques. En l'occurrence, le point de départ pour construire un réseau social, ce n'est pas un ordinateur ou un smartphone, c'est la confiance! Ce sentiment de confiance est en effet essentiel pour réduire l'incertitude dans la vie, en faisant preuve d'entraide avec autrui, sans perdre le libre arbitre avec des règles prudentielles. À l'ère du troc, lorsqu'il n'y avait pas de système monétaire pour déterminer la valeur marchande d'un objet, les marchands apprenaient à se connaître dans la négociation, et finissaient par évaluer la valeur de l'objet sur la base de la confiance. Dans ce réseau de marchands, la valeur du lien avait plus d'importance que la valeur du bien!

> Lire la suite de l'entretien en ligne.