Aller au contenu

| | |

Vous êtes ici : LAREQUOIFRLe LAREQUOIPROJETS DE RECHERCHE

Programme IMO (Innovations Managériales et Organisationnelles)

Publié le 4 septembre 2018 Mis à jour le 5 avril 2024

Le Larequoi s’est attaché depuis plusieurs années à aborder l’innovation sous l’angle des processus organisationnels et managériaux, s’inscrivant en cela dans l’une des facettes des définitions de l’innovation (procédé, produit, technologie, organisation…) généralement utilisées (voir notamment les formulations de l’OCDE). En lien avec le pilotage du changement (voir notamment les travaux de Hervé Chomienne), le programme sur l’innovation Managériale et Organisationnelle vise à renforcer les recherches du Larequoi dans ce domaine. Une étape significative a été franchie à ce sujet dans le précédent contrat avec l’ouvrage collectif de Gilles Rouet et Thierry Come sur les innovations managériales en 2016.

Le Larequoi s’est attaché depuis plusieurs années à aborder l’innovation sous l’angle des processus organisationnels et managériaux, s’inscrivant en cela dans l’une des facettes des définitions de l’innovation (procédé, produit, technologie, organisation…) généralement utilisées (voir notamment les formulations de l’OCDE). En lien avec le pilotage du changement (voir notamment les travaux de Hervé Chomienne), le programme sur l’innovation Managériale et Organisationnelle vise à renforcer les recherches du Larequoi dans ce domaine. Une étape significative a été franchie à ce sujet dans le précédent contrat avec l’ouvrage collectif de Gilles Rouet et Thierry Come sur les innovations managériales en 2016.

Dans ce cadre, le concept d’ambidextrie managériale a été développé et formalisé par Annie Bartoli, Philippe Hermel, et Gunel Safarova et s’attache à montrer l’opportune articulation entre innovations et capitalisation sur des atouts traditionnels au sein des entreprises. En effet, si l’innovation managériale est aujourd’hui souvent considérée comme une nécessité pour les entreprises, les excès dont elle peut faire l’objet ou l’abandon prématuré d’atouts antérieurs présentent également des risques importants. Dès lors, certaines démarches stratégiques s’efforcent de reposer sur une combinaison opportune de deux extrêmes : d’un côté les activités d'exploitation du savoir-faire, nécessaires à la survie à court ou moyen terme, et de l’autre les activités d'exploration vers de nouvelles perspectives, nécessaires au développement à long terme. Ces recherches s’appuient notamment sur les travaux de March (1991) concernant l’intérêt d’une combinaison entre des démarches d’exploration (de la nouveauté) et celles d’exploitation (de l’existant), ce qui met en lumière les besoins de dosage entre conformité et innovation dans les processus de transformation. Et sur ceux concernant l’ambidextrie organisationnelle formalisée par Tushman L. & O’Reilly (2004).

Ces thématiques seront renforcées par des travaux individuels et collectifs dans le prochain contrat.